RECHERCHE SCIENTIFIQUE

YIH soutient la recherche scientifique du yoga dans le cadre des soins de santé.

L'AMBITION DE YOGA IN HEALTHCARE

Notre ambition est d’établir des partenariat avec des équipe de recherche académique. 

L’objectif est celui de décrire les modèles existantes d’intégration du yoga dans le cadre des soins de santé, en documentant leur efficacité et faisabilité.

En outre, nous envisageons de développer des modèles adaptés de yoga et yoga thérapie aux système des soins de santé belge. Cela inclut des recherches à travers des programmes dans les maisons médicales en collaboration avec le pole académique. 

Modèles d'inspiration

YIH s’inspire du The Minded Institute qui travaille avec le service se santé nationale (NHS) du Royaume-Uni à travers la Yoga in Healthcare Alliance.

Nombreuses initiatives ont lieu dans le monde pour encourager l’intégration du yoga dans le cadre des soins de santé. Toutefois, chaque modèle s’adapte à un contexte culturel, médical et social spécifique. 

Les toutes premières études médicales

Les toutes premières études médicales date d’il y a plus de 100 ans.

S. Kuvalayananda

(1883 -1966)

Krishnamacharya

(1888 -1989)

Shri yogendra

(1897-1989)

Swami Rama

(1925-1996)

La recherche au cours des années

Au cours des années de plus en plus de recherches ont été faites avec une croissance exponentielle depuis le 2008.

Nombreuses études se focalisent sur la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (TCBPC) ou la méditation, plutôt que sur le yoga. 

Quelle est la différence entre la pleine conscience et le yoga ?

La pleine conscience est la conscience intentionnelle, sans jugement, du moment présent.

Tandis que

Yoga est une pratique corps-esprit avec trois composantes principales :
– positions/postures physiques,
– contrôle de la respiration,
– méditation/relaxation.

Beaucoup d’études essaie de démontrer que le yoga est positive pour tous et tout

Néanmoins, une révision plus précise de la littérature est nécessaire pour évaluer la solidité des recherches existantes.